Petit bonheur creatif

Loisirs creatifs DIY
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cuir-Techniques de découpe

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Messages : 437
Date d'inscription : 25/04/2018

MessageSujet: Cuir-Techniques de découpe   Mar 1 Jan - 19:46

Cuir-Techniques de découpe

DECOUPE DIRECTE

Elle comprend la découpe proprement dite des pièces, pour leur donner la taille et la forme recherchées, la découpe de finition des bords et la découpe de lanières.

Découpe du cuir à semelles

Le processus de découpe des cuirs épais, comme le cuir à semelles, présente certaines particularités, bien qu'il ne soit pas très différent de celui adopté pour couper tout autre type de cuir, comme la vachette. Les découpes, effectuées au cutter à l'aide d'une règle ou d'une équerre métallique, ne peuvent être, dans ce cas, réalisées en une seule fois. Il faut inciser le cuir progressivement en ouvrant la ligne de coupe après chaque passage du cutter.

On positionne la règle métallique ou l'équerre perpendiculairement aux bords de la pièce. En la maintenant fermement en place d'une main pour qu'elle ne bouge pas, on effectue la découpe au cutter en partant du bord supérieur.
Après avoir marqué la ligne de coupe au cutter, on recourbe la de cuir pour ouvrir l'incision. Il s'agit de séparer légèrement les :s de l'incision, sans trop forcer, pour ne pas déchirer le cuir.
On reprend la ligne de coupe au cutter, en veillant à ne pas en dé-  puis on ouvre l'incision en procédant comme dans l'étape antérieure. On répète ce processus jusqu'à séparation totale des deux morceaux.

Découpe des bords

On peut employer des outils propres à d'autres disciplines artistiques, notamment les gouges à tranchant semi-circulaire ou burins utilisés habituellement en sculpture sur bois. pour découper une série de dents ou festons sur les bords de certaines pièces et en améliorer ainsi la finition. Pour que ces découpes soient parfaitement régulières, il faut commencer par délimiter la zone à découper en traçant au formoir une ligne parallèle aux bords de la pièce.

On commence par délimiter la zone qui sera découpée à la gouge. Tout en maintenant fermement la pièce de cuir d'une main, on positionne le formoir contre sa tranche en le tenant en position verticale et on le déplace vers soi en exerçant suffisamment de pression pour marquer une ligne ou un filet parallèle aux bords qui servira de guide pour la découpe. On place la pièce de cuir sur une surface dure et résistante, ici une plaque de marbre recouverte d'un carton épais. En suivant la ligne tracée au formoir, on positionne la gouge perpendiculairement à la surface du cuir et on découpe la pièce en exerçant une forte pression. On obtient ainsi une pièce aux bords festonnés.

Découpe de lacets

La découpe de lacets en fonction de ses besoins est une opération qui n'offre aucune difficulté et permet d'améliorer la qualité finale du travail. On peut, suivant le cas, les confectionner dans le même cuir que celui employé pour réaliser le projet, ou dans un cuir d'un ton complémentaire ou contrastant, ce qui offre un large éventail de possibilités formelles et chromatiques. En outre, on peut ainsi adapter parfaitement la largeur du lacet aux exigences du projet. Enfin, c'est un bon moyen de disposer facilement de ces éléments sans être obligé de se les procurer dans le commerce.
Pour confectionner des lacets, on emploie un cuir assez fin et souple (alors que pour découper des lanières, il faut employer un cuir plus épais et rigide), que l'on découpe avec un coupe-lacets. La première étape du processus consiste à découper un cercle au centre de la pièce de cuir avec un emporte-pièce que l'on frappe au marteau. ll suffit ensuite de pratiquer une petite incision sur le bord du cercle pour y insérer le coupe-lacets et amorcer la découpe, puis de tirer fermement sur l'extrémité du lacet pour l'extraire au fur et à mesure de la découpe.

On place la pièce de cuir sur une surface dure et résistante (ici, une planche d'aggloméré) puis on positionne l'emporte-pièce au centre en le tenant fermement d'une main et on frappe l'extrémité de son manche au marteau pour découper un cercle dans le cuir. On pratique une petite incision aux ciseaux sur le bord interne du cercle pour y insérer la partie supérieure du coupe-lacets de façon à ce que la lame soit en contact avec le bord du cuir, puis on déplace légèrement le coupe-lacets pour amorcer la découpe. Il suffit ensuite de tirer fermement sur l'extrémité du lacet. La pièce de cuir tourne autour du coupe-lacets au fur et à mesure de la découpe.

Découpe à la presse

La découpe à la presse à l'aide d'emporte-pièce est indiquée pour la réalisation de projets impliquant la création d'un grand nombre d'exemplaires à partir du même modèle. La fabrication des emporte-pièce, ainsi que la découpe proprement dite des pièces doivent alors être confiées à une entreprise spécialisée, disposant du matériel adéquat. Comme les emporte-pièce sont fabriqués sur mesure en fonction d'un projet spécifique, il s'agit donc d-un processus dont le coût n'est justifié que par la production d'un nombre suffisant d'exemplaires.

On dessine le patron d'après lequel les emporte-pièce sont fabriqués par une entreprise spécialisée. Il s'agit ici de deux pièces qui serviront ensuite à confectionner une pendule, formée d'un cadran à base triangulaire et d'un support. L'emporte-pièce de plus grande taille servira à découper la face avant de la pendule et le trou central du cadran dans lequel seront fixées les aiguilles.
0n pose un morceau de cuir à semelles (type de cuir employé ici) sur la table en téflon de a presse à découper, côté fleur vers le haut, puis on pose la face coupante de remporte-pie ce contre le cuir. On actionne la machiere pour découper la forme.
On obtient ainsi deux pièces en cuir épais découpées avec précision suivant le patron.

Evidement

Cette technique consiste à creuser des sillons à la surface du cuir en suivant les lignes du motif choisi. L'évidement peut donc être considéré comme un procédé relevant du domaine de la finition ou de la décoration du cuir; cependant, comme il fait intervenir des outils de coupe; nous l'avons inséré dans ce chapitre. Pour réaliser ce travail, on emploie une rainette, dont on règle la hauteur de la lame en fonction de la profondeur que l'on veut donner au sillon. Il convient de signaler que cette technique donne des résultats très intéressants si le cuir est coloré ou teinté superficiellement, comme ici, où il a été peint au pistolet, car la teinte des sillons contraste alors avec celle de la fleur.

On confectionne tout d'abord un patron du motif que l'on souhaite reporter sur le cuir. Nous avons choisi ici d'interpréter librement une mosaïque d'Antoni Gaudi. Puis on découpe une pièce de cuir d'une taille légèrement supérieure à celle du patron.
On fixe le patron sur le cuir avec du ruban de masquage. On marque les lignes du motif sur le cuir avec un traçoir, en s'aidant d'une régle pour qu'elles soient parfaitement droites. Puis on retire le patron.
On règle la hauteur de la lame en fonction de la profondeur que l'on veut donner aux sillons. Puis on découpe le cuir en suivant avec précision les lignes marquées au traçoir.
Les lignes évidées contrastent vivement avec le ton sombre de la fleur du cuir, évoquant les joints d'assemblage des tes-selles d'une mosaïque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ptitbonheurcreatif.forumactif.com
 
Cuir-Techniques de découpe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma collection :)
» Quel cuir ?
» Redonner de l'efficacité au cuir
» À vendre : cuir-tendeur The Royal Strop
» Simili cuir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Petit bonheur creatif :: Divers :: Techniques-
Sauter vers: